Les membres du CoMAW

Rémi
Rémi Des besoins professionnels lui ont fait pousser notre porte. Bien qu'ayant acquis plus que largement les connaissances qui lui étaient nécessaires, il nous fait le plaisir et l'amitié de rester parmi nous.
Xavier
Xavier Il y a longtemps, son beau-père, amateur de bons whiskies lui a un jour donné une bouteille de Bowmore 21 ans dont il ne voulait pas ("pas bon !"). La bouteille, ramenée au domicile, n'a pas fini la soirée : La passion était née ...
Georges Autochtone, il a baigné dans la mirabelle depuis tout petit. Le malt n'avait jamais été sa tasse de thé avant d'avoir goûté un Benromach 19 yo RM (le même que celui de Christian) et un Ardbeg 10 yo GMP.
Georges
Alain Elevé au café-Calva, il a commencé à apprécier le whisky lors d'un voyage à Jersey en 76 d'où il a rapporté un Glenmorangie 10 yo. Il a ensuite confirmé le passage avec les Classic malts et des Laphroaig 10 ans et est définitivement tombé dans l'alambic avec un Mortlach 22 yo RM.
Alain
Christophe
Christophe Un Aberlour 10 ans a été le déclic initial, mais le vrai déclencheur a été un flacon d'Ardmore, puis un Highland Park qui a confirmé le tout.
Norbert
Norbert Lorrain, ne connaissait que les whiskies de GMS jusqu'à sa venue à une de nos réunions.
Laurent Après les errements habituels liés aux blends et bourbons de GMS, la visite d'une distillerie irlandaise, Locke Killbeggan, suivie d'une dégustation l'a fait changer d'avis. Le premier coup d'œil a été accentué avec un Highland Park 18 ans et un Penderyn, qui l'ont poussé à un premier achat. Mais la véritable révélation a été un Auchentoshan 15 ans.
Laurent
Christian Originaire de Charente et amateur de Cognac, il a basculé dans la tourbe en 2005 après avoir successivement goûté à un Ardbeg 17 ans et un Benromach 19 yo RM. Sa première bouteille achetée a été un Laphroaig 10 yo.
Christian

 

Ont fait partie des créateurs et des piliers :

David Lorrain, Mosellan depuis plusieurs générations, c'est d'abord le bourbon Jack Daniels dont il a progressivement diminué la dose de cola, puis le Glenmorangie et les autres découvertes qui lui ont fait préférer définitivement les scotch malts à l'amer-Picon.

Richard

Participent ou ont participé occasionnellement :

Stéphane

Benoît

Rémi

Le "grand Luc"

Gilles Habitué depuis longtemps aux blends de GMS, c'est la découverte d'un Ardbeg ten qui a réveillé ses papilles. L'essai a été transformé avec un Macallan 18 yo fine oak.

Emmanuel

Jean-François