Photo non trouvée

Longmorn 19 ans (1989 - 2009), The Whisky Exchange, 46.0 % abv, Single malts of Scotland (309 bt.)

1229


Speyside. Single malt.
Élevage : cask #27841.

Commentaire d'Alain (21-10-2010)


Dégustation à l'aveugle.
Le premier nez est paradoxal, à la fois pâtisser en diable mais aussi nettement marqué par l'amertume et les fruits secs. Un ex-oloroso sherry butt ? Voyons ce que donne la suite. Du sel et de l'iode renforcent la pâtisserie sur fond d'ozone, donnant donc un relent métallique, puis ça part dans tous les sens rhum, floral, tomates vertes... Étonnant, stupéfiant même. Avec de l'aération c'est une autre palette qui s'ouvre, celle des fruits noirs, myrtille en tête mais aussi cassis sur une fond de tarte garni de crème pâtissière. Un régal pour les papilles olfactives.En bouche, l'attaque est d'abord aqueuse puis une volée d'épices nous revient en pleine tête, accompagnée de sel, de minéral, de bruyère et de poivre noir. Décevant après ce nez. La finale est à base de épices, de caramel au beurre salé, d'iode et d'algues, d'anis net. Longueur moyenne mais belle intensité.
Je n'imagine pas un tel décalage entre le nez et la bouche. J'ai dû passer trop de temps à noser et le whisky de s'éventer devant mon admiration sans bornes pour la première partie. A regoûter et pour cette raison je ne lui attribuerai... Pas de note.

Commentaire d'Alain (20-01-2015)

Dégustation à l'aveugle.
Le premier nez est très pâtissier, avec un vanille intense qui ne cesse de se développer. Mais aussi de la cannelle, des fruits rouges, framboise en tête, de la noisette et du plâtre qui font un profil plaisant et atypique. Avex aération des arômes évocateurs mais éphémères de pneu brûlé ou de caoutchouc tout aussi brûlé, du foin de la compote d'abricots. En bouche l'attaque est douce et fruitée, presque doucereuse, puis arrivent des épices nettes (poivre, piment de la Jamaïque) et de la silice (du sable). La finale, de longueur moyenne, est essentiellement sur les fruits secs, datte, figue sèche et pour rappeler le fût, un soupçon de vanille.
Un whisky fort plaisant et bien équilibré.
Après découverte : un profil inattendu pour cette distillerie avec notamment des notes minérales. Après relecture de la 1re note : un peu étonné des notes de la première dégustation, ce qui confirme que j'étais complètement passé à côté. 88/100

Retour à  l'écran précédent