Soirée du 19 mars 2011

Thème


Vieux Caperdonich

Flacons dégustés


Caperdonich 35 ans (1972 - 2008), Duncan Taylor pour The Nectar, 50.3 % abv, Rare auld (bt n° 31 / 136)


Caperdonich 37 ans (1968 - 2006), Murray MacDavid, 46.2 % abv, Mission Gold (90 bt.)


Caperdonich 37 ans (1972 - 2010), Duncan Taylor, 55.6 % abv, Rare auld (144 bt.)


Caperdonich 38 ans (1972 - 2010), Duncan Taylor, 51.8 % abv, Rare auld (152 bt.)


Caperdonich 39 ans (1968 - 2007), Duncan Taylor, 56.0 % abv, Rare auld (167 bt.)


Caperdonich 40 ans (1968 - 2008), Duncan Taylor, 52.0 % abv, Peerless (94 bt.)


Caperdonich 41 ans (1968 - 2010), Duncan Taylor, 52.6 % abv, Peerless (64 bt.)


Bruichladdich 16 ans (ca. 1965 - ca. 1983), OB pour Italy, 43.0 % abv

Ont participé


Alain

Carlo

Gérard

Pierrot

Stephen

Xavier

Le résumé

Une superbe soirée.
La dégustation a lieu en parallèle : chacun a à sa disposition tous les whiskies de la soirée et peut faire les comparatifs qu'il désire. Pour ce faire : sept verres par personne et un carton permettant l'identification et la prise de notes.
Du côté des à-côtés, Gérard avait mis ses filles à contribution, mais nous n'eûmes le droit d'y toucher qu'en fin de dégustation. Sucré ou salé, chacun a pu trouver canapé à son goût.
Les whiskies ? De grande qualité mais avec des disparités notoires. Ainsi le Mission Murray McDavid était un cran en-dessous des autres, et nous attendions plus des fûts 7416 (37 ans, 72-10, 55,6%) et 2608 (39 ans, 68-07, 56%). Quant aux autres, chacun avait son préféré, sans qu'il soit possible de les départager objectivement. Pour ma part, mon coup de cœur a été vers le 35 ans DT pour The Nectar.
Cela étant, le panel était de grande qualité, d'une très bonne tenue et je n'ai pas le souvenir d'avoir eu - au club - une soirée d'aussi haute tenue.
Pour finir la soirée, Gérard a eu la bonne idée de nous sortir une des vieilleris qu'il cèle en son armoire... Un vieux Bruichladdich comme on n'en fait plus...

Retour à  l'écran précédent