Soirée du 17 novembre 2007

Thème


Avec les produits de la mer

Flacons dégustés


Lagavulin 12 ans (emb. 2007), OB, 59.6 % abv


Classic of Islay 12 ans (1993 - 2006), Jack Wiebers Whisky World, 58.0 % abv


Old Pulteney 16 ans (1989 - 2005), Signatory Vintage, 46.0 % abv, Unfiltered handbottled (451 bt.)


Bowmore Mariner, 15 ans, OB, 43.0 % abv


Edradour 10 ans (1995 - 2005), Signatory Vintage, 56.8 % abv, Straight from the cask, finition Sauternes (442 bt.)


Auchentoshan 15 ans (1989 - 2004), OB pour la Maison du Whisky, 60.4 % abv (180 bt.)


Glenfarclas 21 ans, OB, 43.0 % abv


Bruichladdich Rocks, OB, 46.0 % abv, finition banyuls

Ont participé


Alain

Christian

Christophe W.

Georges

Laurent

Norbert

Rémi

Xavier

Le résumé

Ce soir, une première. Tout d’abord parce que j’arrive les mains dans les poches, et ça c’est un véritable luxe. Ensuite, et surtout, car nous organisons un dîner au whisky. Une organisation un peu particulière était demandée car chacun (sauf moi !) apportait une part du repas avec son whisky en accompagnement.

Nous avions choisi de faire ce repas chez Laurent car son logement se prête remarquablement à ce genre de soirée : Un large espace, aéré, la cuisine et une terrasse à proximité.

Xavier était arrivé plus tôt pour préparer son plat.

Pour commencer, Laurent nous « apéritive » avec un Tobermory 34 yo, Whisky Doris, 1st fill sherry cask. Une expression surprenante de cette distillerie qui ne m’avait pas habitué à une telle richesse, marquée par le sherry, toute en rondeur et fleurant bon la mer.

Nous passons à table et les agapes commencent : Huîtres au Lagavulin 12 yo SR OB, ouvertes par Xavier. Il ne s’agit pas seulement de boire du whisky avec les huîtres mais aussi de les arroser avec. Après quelques tentatives pour trouver le juste dosage, la révélation éclate. Les deux se mettent en valeur mutuellement et … silence on déguste !

Laurent sera le maître d’œuvre des trois plats suivants. Nous continuons avec des plateaux de rôties à la terrine de saint-jacques ou aux œufs de lump accompagnées d’un Classic of Islay JWWW. Belle alliance.

On poursuit avec des noix de saint-jacques revenues à l’Old Pulteney 16 ans SV handbottled préparées et apportées par Norbert, qui a vainement essayé de nous faire préférer un Aberlour 16 ans. Un petit air de « revenez-y » est présent. Magnifique alliance. L’Old Pulteney fait l’unanimité.

Des gambas avec mayonnaise crevette au whisky et son Bowmore Mariner closent les entrées marines. Pas trop à mon goût : un fort contraste aigre-doux qui me paraît désarticulé. Mais il faut reconnaître qu’il est délicat de passer après ces noix de saint-jacques.

Du foie-gras, cuisiné avec amour et savoir-faire par Georges, à l’Edradour 10 ans finition Sauternes SV. Comme on a beaucoup de mal avec l’Edradour, Laurent nous propose de passer à l’Auchentoshan 15 ans (emb. 2004) OB pour la MW. Il n’y a pas photo. Aussi bien seul qu’en mariage avec le foie gras, il passe remarquablement bien. Il faut dire que le foie gras aussi.

Comme dessert, Christophe nous avait préparé un cake aux raisins marinés dans un mélange jus d’oranges - Glenfarclas 21 yo. Servi avec une crème anglaise et le même Glenfarclas, il s’est trouvé fort apprécié de tous, le sherry apportant une pointe d’amertume bien agréable.

Pour clôturer, Rémi avait apporté des truffes au Red Label, servies avec un whisky mystère : une bouteille arrivée dans sa boutique sans étiquette. Par recoupement, il a su mettre un nom dessus mais nous la présente sans nom ni étiquette. Manifestement c’est une bouteille de Bruichladdich. Et nous précise qu’il s’agit d’une finition. Je lui trouve un côté manifestement vineux mais aussi très doux. Un vendanges tardives ? Il s’agit d’un Bruichladdich nas finition Banyuls. Bel ensemble avec les truffes mais je n’y ai guère trouvé de whisky. Mais je dois avouer que le chocolat n’étant pas ma tasse de thé, je me suis surtout concentré sur le whisky.

Devant partir assez tôt le lendemain pour le festival Spirits in the Sky à Liège, je décide de lever le camp assez rapidement.

Cette soirée fut très agréable, grâce à l’ambiance et l’entrain que chacun y a mis, grâce aussi aux efforts culinaires des maîtres queux et à la qualité des produits.

Une expérience à recommencer.

Alain


Notre première soirée de ce type, le concept semble avoir fait l’unanimité. Une soirée détendue sans prise de note pour la plupart.
Je retiendrai comme beaucoup, je pense, Old Pulteney SV handbottled : terrible ! Ma première rencontre avec cette distillerie… le coup de cœur. C’est côtier mais également floral en bouche de la lavande ou de la violette vraiment une très bonne bouteille.
Le Lagavulin 12Y bdf vraiment pas mal et très supérieur au 16 qui, pour moi, reste trop cendré/fumé.
Une confirmation : Auchentoshan 15Y bdf maison du whisky. Depuis ma première dégustation de ce whisky, j'ai dû goûter entre 70 et 100 whiskies et bien c’est toujours mon top !
Glenfarclas 21y oui mais…bon c’est pas mal, un peu en retrait par rapport au Longmorn 25 goûté récemment. Mais, surtout, le sherry px aussi marqué, j’ai quand même du mal…
Pour finir Bruichladdich : bon je l'ai déjà dit mais je ne suis vraiment pas fan de cette distillerie et ce rocks ne m'a pas plus convaincu que les autres.
Voilà, vivement l’année prochaine qu’on remette ça !!

Laurent


Retour à  l'écran précédent